Des News du Rallycross de Lohéac 2014

Championnat du monde de Rallycross à Lohéac. Patrick Germain : « Difficile de faire sans nous ! »

3 janvier 2014 –

Ce sera l’un des événements de 2014. Lohéac accueillera la manche française du premier Championnat du monde de Rallycross (WRXC) les 6 et 7 septembre. Le président du circuit, Patrick Germain, raconte tout ce que cela implique.

Rallycross de Lohéac Petter SolbergPatrick Germain, que représente pour vous ce premier rendez-vous mondial à Lohéac
Il faut relativiser les choses : c’est le premier championnat du monde de Rallycross, donc on ne peut pas comparer avec le WRC ou la F1. Depuis quelques années, nous sommes la première épreuve mondiale au niveau public et de loin! Il était donc difficile de faire sans nous. Cette année, on risque de ne plus l’être avec le rendez-vous turc, dans l’enceinte même du circuit de F1 (sourires).

De plus, vous avez signé un contrat de trois ans avec le promoteur IMG…
Pas encore, tout cela est encore en négociations pour trois ou cinq ans. Car IMG a des exigences de promoteur professionnel de haut niveau. Cela nous avait déjà interpellé cet été lors du Championnat d’Europe. Là, le statut est encore plus haut. Et nous ne sommes qu’une équipe de bénévoles. Et, à Lohéac, nous souhaitons conserver cette particularité et espérons une certaine tolérance de leur part, puisque nous voulons que le bénévolat puisse continuer à s’exprimer. On doit faire des efforts, mais une professionnalisation n’est pas dans l’esprit du temps.

 

 

Quelles évolutions va connaître le circuit en 2014?
On doit avoir plus de confort. On va agrandir les tribunes et les talus. On va également augmenter les prix des places. Parce que nos bénévoles ne sont pas formés pour gérer trop de monde à la fois… On pense accueillir autant de monde qu’en 2013 (entre 50 et 60.000 spectateurs). On avait été audité pour mieux faire, on s’est bougé pour ça. Ça a rassuré les autorités.

Sportivement, hormis Davy Jeanney, vice-champion d’Europe 2013, verra-t-on d’autres pilotes français lors du WRXC?
Le champion de France, Jérôme Grosset-Janin, et son dauphin, Fabien Pailler s’emploient à monter des budgets pour. Gaëtan Sérazin n’y sera pas. Tout dépendra aussi des constructeurs. Peugeot et Wolkswagen sont très intéressés par le WRXC.

En 2013, au-delà de Petter Solberg déjà sur le plateau du Championnat d’Europe, vous avez fait venir Sébastien Loeb. Pourrait-on revoir une telle tête d’affiche en 2014? 
Oui, les wild-cards existent et l’intérêt des pilotes aussi. L’été dernier, Sébastien Ogier était le premier intéressé. On a fait barrage, entre guillemets : s’il avait été là, Loeb ne serait pas venu… D’ailleurs, Loeb n’a pas dit qu’il ne reviendrait pas. Il est toujours en contact avec Hervé Knapick. Il existe d’autres pistes notamment Yvan Muller (triple champion du monde WTCC), mais aussi Ekström (double champion DTM) ou encore Kovalainen (une victoire en F1).

  • Recueilli par David Thomas

Source: Le Télégramme

CatégorieRallycross de Loheac Tags: , , , , ,